Mon Histoire

Je m'appelle Helline Durand, j'ai 28 ans et je viens tout droit de Montpellier. Après le bac, j'ai commencé à étudier la psychologie, et plus particulièrement la santé mentale pendant quatre années à l'Université. J'ai toujours été passionnée par le fonctionnement de l'être humain et de son inconscient, qui est pour moi une source inépuisable de recherche. Je pense que l'être humain, ou plutôt l'humanité restera toujours un mystère pour lequel chacun détient sa propre vérité. 

 

 

Des envies d'ailleurs

Puis des envies d'ailleurs ont commencé à émerger en moi, et j’ai vite éprouvé le besoin de découvrir le monde, je suis alors partie pendant deux ans et demi à l'étranger. J'ai commencé par 8 mois en Nouvelle-Zélande, puis 1 an et demi en Australie où je voyageais et travaillais en même temps. J'ai eu la chance de découvrir d'autres horizons et d’autres cultures durant mes voyages, comme aux îles Fidji et à Hawaï. Ces années de découverte et d’exploration, m'ont permis de mieux me connaître et de me rendre compte que je voulais en apprendre davantage sur moi. En plus d'explorer le monde et les autres civilisations, je pouvais explorer tout mon potentiel, mais aussi mes capacités à être seule et à apprendre de nouvelles choses.

Mais ce que je ne soupçonnais pas, en partant de France, c'était la découverte pour moi d'une nouvelle passion : celle de la peinture. Mon expérience artistique a commencé lors de mon dernier voyage, en Australie, où je me suis accidentellement cassé le pied. L’auberge de jeunesse dans laquelle je résidais m’a alors demandé de peindre sur du bois, des plantes et fleurs tropicales, et j’ai adoré ça. D’ailleurs, elles y sont toujours exposées aujourd’hui ! Peut-être que sans cette expérience, je n’aurais jamais découvert l’art, la peinture, mais aussi le graphisme.

L'art, une nouvelle passion

La vie nous surprend tous les jours, et je pense qu'il est essentiel de tourner nos expériences négatives en expériences positives, car quoi qu'il arrive de négatif sur votre chemin, si une chose s’est produite ce n’est pas pour rien, c'est pour vous apprendre ou vous apporter quelque chose.

Une fois cette découverte de mes capacités pour la peinture, j'ai voulu continuer à créer et à aller plus loin dans mon exploration de cette nouvelle passion. Mais l'envie de me poser et de rentrer en France pour être proche de ma famille à commencer à montrer son bout du nez. J'ai alors décidé de rentrer en France en décembre 2019. J'avais de plus en plus envie aussi de reprendre des études, de continuer à me former et à apprendre, car j'avais fait le tour de ma vie de globe-trotteuse.

Plusieurs questionnements sont alors apparus : qu'est-ce que j'aimerais faire comme métier ? Quelles sont les choses que j'aime faire ? Qui voudrais-je être professionnellement ?

 

        

 

De la passion, à la professionnalisation

Une rencontre à mon retour en France m'a permis de me rendre compte de l'évidence qui était pour moi de me former au métier d'art-thérapeute. Je pouvais alors lier mes passions : l'Art, la Psychologie et surtout aider les gens à aller mieux, à se découvrir et à en apprendre plus sur eux même. Aujourd'hui, cette formation m'a permis de me connaître encore plus, grâce à la richesse des ateliers expérientiels en groupe qu’elle propose, qui nous confrontent à nous-même et induisent fortement à travailler sur notre être profond et notre inconscient.

En parallèle, j'ai continué à explorer la peinture dans mon quotidien, et j'ai commencé en 2020, pendant le premier confinement, à passer le cap d'exposer, de montrer mes œuvres sur les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram. 

C'est à ce moment précis que j'ai compris l'importance d'Internet dans notre quotidien et surtout des réseaux sociaux pour gagner en visibilité quand on commence à entreprendre. Toutes les galeries étaient fermées à cette époque, le seul moyen était alors d'exposer en ligne. Mon appétit pour le digital et le fonctionnement des réseaux sociaux m'a alors amené à découvrir le graphisme et à créer ma propre marque de produits : ELLEBYME. La boutique de ma marque serait essentiellement en ligne et mes créations seraient aussi graphiques. Sur ce chemin entre l’entreprenariat et la création, je n’arrête pas de me découvrir de nouveaux désirs et de nouvelles passions et je sais que ce n'est pas fini !

Véritable « couteau-suisse » et autodidacte, je propose maintenant mes services qu'ils soient dans la peinture, les fresques murales, les créations graphiques, les séances d'art-thérapie ou simplement de vous aider à communiquer sur votre marque ou votre entreprise à travers les réseaux sociaux. Je pense aussi que lorsque l'on commence à vouloir entreprendre, il est important de travailler sur soi et surtout sur sa confiance en soi, donc de se développer personnellement en parallèle de votre développement professionnel, c’est pour cette raison que je vous propose des séances de coaching personnalisé. Je vous invite à aller consulter tous mes services sur la page internet dédiée.

Démarche artistique 

Ayant un parcours tourné depuis toujours vers l'être humain et son mode de fonctionnement qui est complexe, je me suis vite passionnée pour l'analyse de celui ci.

Depuis mon plus jeune âge j'ai été plongé dans différentes formes d'art comme la danse et le théatre.

Après un master en psychologie (Santé mentale), une psychanalyse et une formation en Art-thérapie, j'ai tourné toute mon attention sur l'analyse de l'inconscient qui est un sujet qui me fascine.

L'inconscient est pour moi quelque chose qui est invisible, impalpable mais pour certains non prouvable. J'ai comme croyance qu'il guide notre être tout au long de notre vie et qu'il doit alors être écouté et analysé.

Autodidacte, je travaille seulement à l'intuition et à l'imagination, dans un total lâcher prise afin de laisser s'exprimer entièrement cet inconscient qui fait partie de moi.

Mon travail est la plupart du temps abstrait mais peut selon les périodes et les moments m'amener vers le surréalisme.

J'aime prendre ce temps à m'écouter et à suivre cet instinct.

Celui ci me guide sur le choix des couleurs, des formes mais aussi sur les endroits et l'emplacement du support ou il me semble bon d'aller peindre.

Il me donne la direction et l'endroit ou aller déposer de la couleur, gratter, faire glisser ou simplement aller rectifier, retoucher, repasser par dessus.

Ma peinture et ma technique évoluent sans cesse avec le temps. J'aime utiliser des grands supports et différents outils comme les spatules afin de pouvoir m'exprimer par le mouvement pleinement.

Mon corps et mon esprit sont entièrement mobilisés lorsque je peins.

J'aime avoir la place pour projeter avec la peinture tous mes sentiments, ressentiments et émotions.

Encore une fois, tout dépendra du moment et des périodes de ma vie, de ce qui doit sortir de mon être à ce moment précis. C'est ainsi que peindre est devenu quelque chose de vital pour moi.

Une béquille qui me soutiens au quotidien, qui me permet de m'échapper et à la fois de me retrouver.

Je rends, grâce à cette matière qui est la peinture, cet invisible, visible.

J'exprime ce qui ne peut être dit ou parlé, ce qui est indescriptible, inexplicable et souvent non conscientisé.

La peinture m'amène alors à cheminer sur différentes nouvelles pistes et recherches. Elle me permet de "voir" et de "comprendre".

 

Artistiquement votre ! Helline de ELLEBYME.